29 Novembre 2015, la plus grande mobilisation pour le climat de l'Histoire a eu lieu. Mieux vaut tard que jamais. Mais où cela va-t-il nous mener?

Avant-hier, environ 785.000 personnes ont marché pour le climat. Ce fut la plus importante mobilisation pour le climat de l’histoire de l’humanité. Il était temps…. Et je regrette qu’il n’y ait pas eu plus de personnes, car à la fin de la journée, ce changement climatique aura un impact sur nous tous, et pas seulement à l’échelle mondiale, aussi individuellement. Mais à tous les gens qui étaient là, comme à Amsterdam sous la pluie, le vent et le froid, je dis merci. Je vous remercie d’avoir compris que ce que nous faisons ici est important..

Le seul problème c’est que 1M de personnes, cela représente moins de 0,2% de la population mondiale. Je ne suis pas une statisticienne, mais il cela me semble être loin de représenter la majorité. Donc, je me demandais comment les politiciens en parleraient pendant la COP21. Imaginons une petite conversation entre quelques pays durant une de leurs réunions:

Le leader du Pays 1 commence: « Ok les gars, nous avons environ 1M de personnes dans le monde qui veut vraiment que nous changions la façon dont nous traitons le sujet du climat et ils nous demandent de prendre des décisions  un peu plus efficaces que celles que nous avons prises jusqu’à présent. »

Le leader du Pays 2 répond: « Oui j’ai vu ça aux nouvelles Eh bien, je suis d’accord, je pense que nous devrions faire quelque chose. Nous ferons face à une crise bien plus grave dans 10 ans si nous n’agissons  pas maintenant. »

« C’est vrai, et il suffit de regarder ce qui se passe en Syrie en ce moment. Nous sommes tous conscients du fait que ce qui a déclenché la crise actuelle est intrinsequement lié à la migration de réfugiés climatiques dans le pays. Il est certain  que nous aurons encore plus de situations de ce genre dans les années à venir ; tensions, crises économique et politique, réfugiés, violence, guerres civiles, terrorisme … » enchaîne le leader du Pays 3

A cela, le leader du Pays 4 rétorque: « Écoutez les gars, je suis d’accord, mais nous sommes déjà au beau milieu d’une crise économique; plus de chômage, plus d’insécurité, plus de dettes et certains pays n’en sont même pas au stade démocratique! Désolé les gars » – en regardant l’Iran, la Chine, l’Arabie Saoudite et bien d’autres.

“Ok, je suggère que nous établissions les différents scénarios et essayons de voir ce qui pourrait fonctionner au mieux. Résumons. Nous avons un petit million de gens très concernés par les questions climatiques, et si nous ne faisons rien, nous allons peut-être devoir faire face à une réaction négative du public. Le problème c’est que changer la façon dont nous consommons, produisons et distribuons coûtera de l’argent. Beaucoup d’argent. Cela vaut-il la peine pour une si petite mobilisation ? Des intéressés? » questionne le leader du Pays 5.« 

Climate March in New York

Demonstrators hold signs on a street next to Central Park during the People’s Climate March in New York, U.S., on Sept. 21, 2014. The United Nations 2014 Climate Summit is scheduled for Sept. 23. Photographer: Timothy Fadek/Bloomberg

Le leader du Pays 6 en panique: « Hein?! Désolé mais je suis hors du coup, je dois déjà faire face à une dette gigantesque et à une crise politique donc vous comprendrez que je ne peux pas investir € 1. Vous allez devoir m’aider si vous voulez que je rejoigne la partie. Comme vous l’avez dit, le mouvement est plutôt concentré et dans mon pays, la mobilisation a été relativement faible. Pour l’instant je dois faire face à d’autres préoccupations et sauf si vous me donnez l’argent pour ça, je ne vais pas m’engager à quoi que ce soit « 

Pris d’un élan de raison, le leader du Pays 3 lui dit: « Oui, mais d’une autre coté, nous avons aussi 93M de personnes dans le monde qui vivent avec moins de 2 $ par jour et cette population sera la première touchée par les changements climatiques. Certains d’entre eux connaissent déjà des difficultés liées au changement climatiques. Nous sommes les dirigeants de ces populations, nous devons aussi considérer que sans action immédiate et effective, la situation va vraiment pourrir dans les années à venir et nous ne sortirons jamais de cette crise! « amsterdam march for the climate

« Bien sûr, mais je ne serai probablement pas là dans 5 ans et j’aurais assez d’argent pour partir à la retraite donc pas mon problème!! » sourit le dirigeant du Pays 6

« J’ai une idée, essayons de voir ce qui pourrait réalistiquement marcher. Nous savons que nous devons diminuer nos émissions de gaz à effet de serre de 75% si nous voulons vraiment ralentir le réchauffement de la planète et le limiter à 2 ° C . Ce qui signifie que nous devons changer toutes les industries de manière radicale. Surtout le secteur des transports. Donc nous devons investir massivement dans les énergies renouvelables et propres  »  – remarque le président du Pays 8

Le dirigeant du Pays 9: « Attendez une seconde, le pétrole est vraiment bon marché ces jours-ci les gens en sont très heureux, c’est peut-être la seule chose positive que les gens voient dans les nouvelles ces jours-ci et je ne pense pas que je puisse les faire payer deux fois ou trois fois plus cher pour les forcer à utiliser d’autres moyens de transports ou que cela impacte les prix en supermarché. Je vais avoir une émeute sur les bras si je fais ça. »

Le président du Pays 10 approuve: « Je suis d’accord, nous allons faire face à une mobilisation beaucoup plus importante que celle pour le climat si nous commençons à augmenter les prix du pétrole dans le but de développer les énergies renouvelables. Les matières premières augmenteront, les transports aussi, bref, ce serait une inflation énorme et gens ne voudront pas payer. Et je devrai affronter un problème bien plus sérieux qu’une mauvaise publicité car je ne fais rien pour le climat « 

 « Ok, donc que pouvons nous faire pour changer le monde sans que nos populations ne paient?  » – questionne alors le dirigeant du pays 3.

Le dirigeant du Pays 8 soumet une idée: « On pourrait taxer les entreprises »

« Ouais mec, grande idée. Vous savez ce qui va se passer, ils vont augmenter les prix et répercuteront ca sur le consommateur car évidemment aucun PDG ou actionnaire ne veut diminuer ses profits. » répond le pays 9 à cette initiative

Le dirigeant du Pays 8 se sentant un peu pris au dépourvu: « Merde. Oui, vous avez raison. Ok, donc je ne vois pas ce que nous pourrions faire. Les gens continuent à dire qu’ils veulent que nous agissions mais personne n’est vraiment prêt à payer pour ce changement. Je  ne pense pas que nous pourrons trouver une solution très efficace et radicale à la vue de la situation. Vous connaissez le modèle Kübler-Ross? Dans ce modele, il est expliqué que le changement est tout d’abord nié, puis la colère fait surface, puis l’acceptation et enfin le bonheur. « doubt climate change

« En effet, je connais ce modèle. Eh bien, je suppose que nous sommes maintenant dans la phase « colère » avec ces 1M de personnes dans les rues et nous avons la chance, ça aurait pu être pire! Pour l’instant la phase « colère » semble relativement facile à étouffer!. Ils en viendront à la phase d’acceptation avec le temps et la lassitude » – dit alors le dirigeant du Pays 7.

« Je ne vois pas ce que nous pourrions faire qui satisferait tout le monde;  les gens mobilisés pour le climat ainsi que le reste du monde. Bien que cela nous concerne tous, il semble que globalement la majorité ne se sente pas vraiment concernée.  Ce groupe de gens mobilisés ne représente 0,2%. de la population mondiale, et le reste de la population semble ne pas être prêt à s’engager vraiment ou à changer quoi que ce soit à leurs façons de vivre. Honnêtement je ne veux pas prendre le risque de les contrarier, car 1M contre plusieurs milliards, mon choix est fait « . raisonne alors le dirigeant du pays 10

« Votons! Et voyons combien d’entre nous pense que nous devrions imposer ces changements drastiques, peut-être faire face à une crise économique et politique, car tout changement est difficile? Qui est prêt à investir autant d’argent pour une action qui n’aura peut être de visibilité que dans plusieurs années. Qui pense que nous devrions attendre l’année prochaine et se laisser le temps de voirce qui se passera l’année prochaine si la pression sociale se renforcera? » lance alors le pays 1.

Tout le monde en choeur: « On attend!!”

Tout ceci est évidemment une caricature de dialogue, mais on peut imaginer que la réalité ne sera pas si éloignée.

Cette marche pour le climat est très positive et je suis très heureuse que nous ayons réussi à rassembler et à obtenir cette converture médiatique. Mais l’éveil des consciences se fait un peu tard , et la mobilisation reste relativement limitée … les gouvernements n’agiront pas pour un quasi-million d’individus dans les rues. Les chances auraient été plus élevés peut-être si plus de gens s’étaient joints à la manifestation. Et encore, en regardant dans l’Histoire, nous voyons clairement que les politiques n’agissent forcément pas comme souhaité et ce même après des actes de mobilisation bien plus importants que celui-ci.

Alors, j’encourage fortement les gens a continuer leur démarche, sortez, marchez et exprimez-vous mais je pense  qu’il faut garder à l’esprit que ce qui nous aidera réellement, ce sont les actions concretes, car uniquement nos actions pourront conduire à ce que les choses changent.

Je vais vous donner une liste non exhaustive d’actions qui pourraient vraiment faire du bien sur la planète:

  • Achetez plus de bio et vous pouvez même commencer à cultiver vos propres légumes! Je l’ai fait dans mon appartement dans des conditions extrêmes ce qui prouve bien que tout le monde peut le faire! (pas de jardin, 3 chats amoureux des feuilles des plants de tomates et peu de soleil  – étant aux Pays-Bas) et j’ai été vraiment trop contente de récolter mes 20 belles tomates cerises!
  • Commencer à réduire votre consommation de viande ou assurez-vous que la viande provienne d’une agriculture durable respectant les animaux (ce serait un plus)
  • Assurez-vous que les poissons que vous achetez proviennent de l’agriculture durable ou d’une pêche respectueuse de la vie marine.
  • Préférez des plats faits maison plutôt que des plats préparés
  • Utilisez vos jambes, vos vélos et les transports en commun plutôt que votre voiture (on ne vous le dira jamais assez et puis c’est bon pour la santé!)
  • Prenez des vols avec le moins d’escales  possibles
  • Faites vous bénévole dans des associations de sensibilisation sur la croissance  vert dans les pays en développement ou simplement propager le mot autour de vous sur ces gestes simples qui peuvent changer les choses à plus grande échelle.
  • Préfèrez les restaurants et les lieux qui mettent l’accent sur leurs pratiques écologiques (légumes cultivés sur place, auto-suffisance énergétique, etc …) Il y a des endroits comme cela dans les Pays-Bas et je suis sûre qu’il y en a partout dans le monde.
  • Utilisez moins de plastique et assurez-vous de recycler l’aluminium, le verre et le papier.
  • Soyez économes avec le chauffage en l’hiver (pas plus de 22/23 ° C) et avec la clim en l’été (pas moins de 22 ° C). Cela vous fera économiser de l’argent et préserera la planète!
  • Acheter éthique: achetez ce dont que vous avez vraiment besoin, et choisissez les biens qui sont produits localement, éviter les matières plastiques, et acheter des produits d’occasion.
  • Ne jetez pas des choses que vous avez cessé d’utiliser, mais  donner les à des associations
  • Utiliser des produits cosmétiques naturels (la plupart des produits cosmétiques communs font partie de l’industrie du pétrole, ils polluent énormément du fait de l’extraction de leurs composants grâce à l’eau qui est rejetée et non purifiée après usage ce qui conduit à une véritable catastrophe écologique. De plus, ils sont nocifs pour votre peau, cheveux et votre santé plus généralemet)

Ceci est une très courte liste de gestes simples qui peuvent signifier quelque chose si nous les faisons tous. Marcher et se mobiliser est une chose, mais agir est ce qui va réellement montrer notre détermination aux les gouvernements, aux politiques et aux grands groupes industriels.

Donc, si nous allons vraiment sauver la planète, nous devons agir et arrêter d’attendre que ce soit les politiciens qui le fassent pour nous. Marchez ET Agissez!

#act4me #march4me #savetheplanet #cop21 #climatemarch