Un long silence... Dont nous tenons à nous excuser surtout que je n'avais pas vraiment choisi d'arrêter The GreenPick pour retourner travailler. Mais quand la vie change, parfois certains choix, regrettables pour certain, s’imposent

Nous tenons à présenter des excuses à nos lecteurs mais aussi à nos partenaires. Nous avons dû cesse notre activité pendant presque un an car :

  • Nous nous sommes mariés et cela nous a demandé un temps fou entre l’administration et l’organisation pour 100 personnes,
  • J’ai recommencé à travailler, à mon grand dam sans vraiment savoir ce que cela me couterait
  • Nous avons eu tous les deux des problèmes de santé liés à mon licenciement de mon ancien job, et à celui de Denis qui a assumé un nombre grandissant de taches à ses propres dépens

Somme toute, le temps a filé et j’ai perdu l’inspiration car nous avons de ce fait, beaucoup moins voyagé cette dernière année et mon nouveau travail m’a littéralement absorbé.

J’ai décidé de laisser the Greenpick de côté pour un temps car bien que passionnée de voyage, je refuse de devenir une blogueuse qui ne pense qu’a des partenariats, ou des sponsors pour gagner sa vie, j’écris par passion et parce que je veux laisser une trace dans ce monde, pour mes enfants et qu’il voit le combat que nous avons mené leur père et moi afin de rendre ce monde meilleur. Malheureusement, la recherche d’authenticité ne paie pas… et il est arrivé un moment où nous avons dû faire un choix.

J’ai cru que je surmontais les 2, ben oui quoi, je veux être superwoman ! Mais la réalité en fut autrement. J’ai réalisé que travailler pour une grosse entreprise prenait bien plus que du temps. J’’avais oublié… après un an de combat juridique contre mon ancienne boite dont je ne citerais pas le nom, j’avais pris l’habitude du temps libre, écrivant, voyageant et faisant multiples recherches afin de devenir moi-même plus responsable dans ma vie de tous les jours. J’avais même commencé un Bullet journal dans lequel je recapitulais mon empreinte carbone quotidiennement. Et puis c’est à cette période aussi que je suis devenue végane ou plutôt disons flexigane, limitant au maximum ma consommation de produits issus d’animaux sauf quand aucune autre alternative possible, comme par exemple les repas en famille ou soit je mangeais soit on jetait..

Malheureusement cette période n’aura pas duré longtemps, juste le temps de me rentre compte que je voulais devenir mon propre patron. Mais bon, plus facile à dire qu’à faire, surtout quand la niche qui m’intéresse c’est l’environnement, le tourisme et la conservation animale. Donc finalement, à court d’économies, je recommençai à travailler…

Et honnêtement, tous ceux qui vous dise que tenir un job à temps plein et tenir un blog professionnel c’est possible, et bien s’il vous plait présentez les moi car je n’y suis pas arrivé et j’aimerais bien savoir comment ils font pour gérer une vie pro, un couple, des amis et un blog.

Voilà donc l’histoire de mon échec. Mais j’ai décidé de changer la façon dont je gérais ma vie, et bien qu’investie dans tout ce que je fais, je ne peux pas continuer ainsi au risque de perdre la santé. Du coup, je pense recommencer petit à petit The Greenpick et je m’investis dans mon travail, qui de toute façon ne m’apporte qu’une moindre satisfaction personnelle. J’aime écrire, et partager, j’ai l’impression de mieux le faire sur papier qu’en réalité. Ecrire m’a toujours permis de partager des choses que je ne parviens pas à faire en parlant. Est-ce pareil pour vous ?

Vous m’avez manqué, chers lecteurs qui prenaient le temps de lire cet article, écrit un dimanche après une semaine de travail qu’on ne peut plus classique, et j’ai hâte de recommencer à écrire pour vous, pour moi, et pour la planète, ma vraie passion.