Il existe une bonne pelletée de définitions de ce qui est vert, écolo et de ce qui ne l'est pas. Mais qu'est-ce qu'être vert en tant qu'hôtel?

Il semble qu’ « être vert » devienne tendance. Au cours de ces 10 dernières années, nous avons vu de plus en plus de politiques, d’entreprises et de célébrités parler d’environnement et de développement durable.

Trip Advisor se met au vert… ?

green leaders trip advisorRécemment, fin 2013, Trip advisor a lancé son programme appelé Green Leaders promouvant les hôtels aux pratiques vertes. Il semble que les hôtels ont le choix de « postuler »  à ce programme et d’être évalués selon leur performance verte. Ils doivent pour cela remplir un questionnaire d’une trentaine de pages et le renvoyer à l’équipe de tripadvisor qui leur attribuera une note allant de bronze à platine étant elle-même affichée sur la page d’information de l’hôtel et dans l’hôtel lui-même. Mais jusqu’à quel point peut-on faire confiance à ce programme?

Le programme  est disponible dans une soixantaine de pays – excepté l’Asie – mais après avoir cherché plusieurs hôtels dans chacun des pays participant, je suis restée un peu sur ma faim. Il semble que le nombre d’hôtels participant reste minime voire infime et que les seuls hôtels participant ne sont pas mis en valeur, ni par le biais du moteur de recherche de trip advisor, ni même par les outils de sélection ou les fonctions de tri du site.

Donc si vous voulez réserver un hôtel «Green leader »  il vous faudra le chercher ardemment.  Autre point qui me semble quelque peu limitatif, est le fait que ce sont les hôtels qui sont en charge de remplir ce questionnaire et non les consommateurs ou des agents désignés. Vérifier l’exactitude des informations peut donc s’avérer très complexe si la base de données d’hôtels ayant rejoint le programme s’agrandit.

Euh non mais allô quoi, t’es un hotel « vert » et tu fais pas le tri sélectif?

J’ai d’ailleurs trouvé un article soulignant le fait que les hôtels participant au programme peuvent tout de même avoir des pratiques non vertes ou non écologiques et même ne pas recycler les déchets, ce qui semble être une pratique basique pour un hôtel soi-disant « vert » . Peut – on qualifier un hôtel de Green leader des lors qu’il ne répond pas à des critères déjà simples et basiques tels que le recyclage et le tri sélectif, l’utilisation de produits nettoyants écologiques et l’utilisation de produits à faible consommation électrique ? Pas sure… Enfin tout cela est une question d’interprétation mais je pense que ce programme a tout de même du chemin à faire avant de vraiment faire la différence dans le monde touristique et environnemental.

poubelle dans un hotel Green Leader de trip Advisor

Poubelle dans un hotel Green Leader Trip Advisor. Pas de tri sélectif.

Est vert ce qui n’est pas nocif pour l’environnement…

On appelle «vert » tout et n’importe quoi aujourd’hui et l’on confond souvent les termes de « vert », d’écologique ou encore de développement durable. Chacun de ses termes possède des dizaines de définitions de telle manière qu’il est très difficile de
vraiment définir ce qu’est un établissement vert. La principale définition de vert est « qui n’est pas nocif pour l’environnement ». Est-ce qu’un hôtel utilisant un réfrigérateur Energy Star mais des produits nocifs pour l’environnement est vert ? Et comment comparer cela avec un hôtel recyclant, utilisant des produits non nocifs mais n’ayant pas de fenêtres easystar ?  Et qui vérifie que la construction de tel ou tel hôtel/resort n’est pas nocif à l’environnement ? Oh c’est sur qu’un hôtel pourra être GreenLeaders platine une fois construit, mais si sa construction a participé à la destruction d’une mangrove, qui pourra relever ?

50 nuances de vertQui plus est, ce que le programme oublie encore une fois, c’est que tout cela reste au bon vouloir des hôtels souhaitant ou non participer. Beaucoup de gens ne sont pas au courant que ce programme existe et TripAdvisor ne le met pas encore très bien en avant bien qu’il existe depuis 2013. TripAdvisor se vante d’avoir déjà près de 6000 hôtels ayant souscrit au programme autour du monde. Mais où sont-ils !!!? J’ai passé pas mal de temps à chercher, et bien à part 2 ou 3 au grand maximum et surtout localisés aux États-Unis, je n’ai rien trouvé de probant. En plus, 6000 hôtels, cela ne représente pour l’’instant qu’un faible pourcentage de la totalité de hôtels et autres logements touristiques autour du monde ; un peu moins de 1%.

De toutes façons, bien que partant d’une excellente initiative, je pense que le modèle reste à préciser afin que le terme vert ne devienne pas juste une ombre de ce qu’il signifie vraiment.