Voici une chose que vous pouvez mettre en haut de votre bucket list, pour des sensations fortes et des émotions uniques... Et ça se trouve à Silfra, en Islande

Plonger entre 2 plaques tectoniques à Silfra!!!

Vous aimez plonger ? Ou même snorkeller ? Découvrez Silfra, notée parmi les plus belles plongées au monde. Unique et Magique tels sont les mots qui décrivent cet endroit.

Silfra en Islande, sur notre « bucket list »

Nous avons, Denis et moi la certification basique de plongée, niveau débutant (PADI recreational divers). Il ne me serait jamais venu à l’esprit qu’il me serait possible de plonger dans une eau à 2 degrés à Silfra sans certification ou entrainement particulier. (Préjugé commun étant que l’on ne peut pas plonger en combinanison étanche lorsque l’on est pas un plongeur avancé ou certifié). Alors vous pouvez imaginer ma surprise quand le minibus du centre de plongée est venu nous chercher à Reykjavik pour nous amener à Silfra ! Et oui, mon cher et tendre avait décidé de me surprendre – à son habitude J – et de m’offrir cette plongée incroyable qui faisait partie de ma liste de choses à réaliser avant de mourir.

silfra diving snorkeling tectonic plates iceland

Une fois l’effet de surprise passé ainsi que les 40 minutes de voiture pour se rendre sur le site de Silfra, localisé à Thingvellir, j’ai commencé à paniquer. « Non mais attends, on va plonger comment ? En combinaison normale ? Étanche ? Mais je ne sais pas plonger en combinaison étanche moi ! »

La combinaison étanche, possible de plonger en tant débutant?

Et oui une chose à savoir c’est qu’il est impossible (enfin pour le commun des mortels sans mentionner ce monsieur danois qui plonge sans combinaison sous la glace brrrr) de plonger en combinaison normale dans une eau si froide sans risquer l’hypoglycémie et pire encore. Donc la combinaison étanche est obligatoire. La particularité d’une plongée en combinaison étanche, c’est que vous êtes tout habillé, que vous enfilez en plus une espèce de combinaison de ski chaude et par-dessus la combinaison étanche. Normalement, l’eau n’est pas sensée pénétrer dans la combinaison et du coup, vous restez bien au chaud et au sec alors que vous êtes dans l’eau. Le seul problème c’est que votre flottabilité est très différente et très difficile à ajuster une fois sous l’eau, donc vous avez tendance à monter et descendre au lieu de rester stable et de nager tranquillement. C’est vraiment toute une technique et quand vous n’avez pas l’habitude ça peut devenir rapidement embêtant pour vous et comique pour l’instructeur qui voit son groupe jouer à casse-brique.

plongée entre 2 plaques tectoniques silfra islande

Alors du coup, je stressais un peu et je commençais à me dire que j’allais avoir du mal à profiter si je n’assurais pas au niveau technique. Mais bon, l’instructeur nous a rassuré et promis que cela valait totalement le coup. Et que l’on s’habituerait. Nous étions censés faire 2 plongées à Silfra, et la première c’était pour se « chauffer ». Donc je me suis dit qu’au pire, je m’en sortirais mieux lors de la seconde.

Enfiler les combinaisons fut une autre paire de manches. Vous devez passer votre tête au travers d’un espèce d’élastique en caoutchouc, ainsi que les bras, les pieds étant déjà dans la combinaison. Une fois passée la tête, il faut encore enfiler les gants et choisir votre cagoule de plongée, les palmes et le masque. Engoncés dans nos combis, les palmes, gants etc en main, nous avons enfilé nos gilets BCD déjà préparés avec la bouteille, et les poids. Et nous avons fait une petite randonnée très sympa depuis le parking jusqu’au point de départ. Environ 3 minutes de marche, mais avec les kilos qu’on avait sur le dos, je dirais que cela nous a pris le double pour y arriver ! Autant vous dire que j’étais déjà trempée avant même de mettre un pied dans l’eau.

combinaison de plongée islande silfra plaques tectoniques

Un groupe de snorkeleurs était avec nous, ils étaient équipés presque comme nous si ce n’est qu’ils n’avaient pas de gilets ou bouteilles.

Le saviez vous ? (cliquer ici)
Depuis 2000, le nombre total de les touristes en Islande a triplé, pour atteindre 807.000 personnes en 2013. 72% de tous les visiter touristes en 2013 sont venus au parc national de Thingvellir. Ces chiffres devraient croître de manière significative dans les prochaines années. Au cours des dernières années, la plongée et le snorkeling dans Silfra sont devenus des activités de plus en plus populaire. La fissure entre les 2 plaques tectoniques est connue ses conditions géologiques uniques, l’eau cristalline remplissant la faille et ses couleurs incroyables. Environ 15.126 snorkelers et / ou plongeurs ont visité Silfra de Mars 2013 à Mars 2014. Cela correspond à plus de 40 visites tous les jours de l’année. Aucune preuve tangible n’a encore fait jour sur l’impact anthropique sur la diversité microbienne dans Silfra. Cependant, à Silfra, vous trouverez la biodiversité la plus variée du lac. On ne sait pas si cette forte biodiversité est liée au nombre de visiteurs à Silfra ou si c’est un facteur risquant de la détruire. D’autres études seront nécessaires pour conclure si la pression anthropique affecte Silfra et / ou les autres fissures dans le lac Thingvallavatn. En outre, aucune législation n’existe en Islande régulant les centres de plongée ou les équipements de plongée, alors qu’il existe une législation stricte pour l’importation de divers engins de pêche et d »équipements sportif pour les chevaux (Matvælastofnun, 2009). Un équipement de plongée d’occasion peut être amené en l’Islande depuis l’étranger, contenant des centaines de bactéries d’autres eaux, marines ou douces, qui peuvent ainsi contaminer le bassin de Thingvallavatn.  Cela augmente le risque d’introduction de nouvelles espèces dans les écosystèmes vulnérables d’Islande. Donc si vous décidez de plongée à Silfra, soyez conscients de sa fragilité et essayez de ne pas utiliser de produits sur vos mains et visages avant de plonger et de n’utiliser que des combinaisons des centres de plongée islandais.

 

Les premières sensations dans une eau cristalline à 1-2°C

Après l’enfilage des palmes et du masque, nous voici donc dans l’eau. Première sensation ? Qu’on est bien dans l’eau ! Que c’est rafraichissant après avoir transpiré comme pas permis ! Deuxième sensation ? « Quooooi !! Faut que je mette ma tête dans l’eau avec une cagoule uniquement ? Mais Mais comment ça ma tête va se mouiller ? » Et ben oui, seules votre tête et vos mains auront droit de goûter à l’exquise eau cristalline et glacée du lac de Silfra. On va dire que la  première minute, votre cerveau est comme congelé, puis vous vous habituez. Bon j’ai peut-être perdu quelques neurones dans le processus, mais c’est presque pas visible ?

Après ces premières secondes difficiles, là c’est le grand show, le spectacle unique pour lequel vous êtes contents d’avoir enduré toutes ces épreuves et vous commencez à profiter…

plongée silfra islande

Ah flûte, non, non, je remoooooonte, vite le déflateur ( le petit bitogno pour dégonfler votre BCD) !! Bon je suis à la surface, c’est pas grave je redescends, et voilà on y est. Ah non pas trop quand même !

La galère de la flottabilité en combinaison étanche

Les 15 premières minutes, se stabiliser sous l’eau est une vraie galère car votre combinaison est pleine d’air et si vous la dégonflez trop vous coulez, et si vous la gonflez un chouya trop, vous remontez. Pour la partie technique, je veux bien avouer que c’était assez difficile. Il faut que vous soyez de bons plongeurs pour pouvoir vous en sortir. Une femme dans notre groupe de plongeurs (nous étions 4), n’arrivait pas à se stabiliser du tout, et du coup je pense que  elle a du moins profiter de sa plongée. En tout cas, Denis et moi, malgré ces premiers instants compliqués, on s’en sortait plutôt bien. Et du coup, on s’est régalé ! Plonger entre deux plaques tectoniques est un réellement incroyable. La visibilité était telle, que nous pouvions voir à 70 mètres devant nous, et la luminosité et les couleurs… Magiques tout simplement.

islande silfra plongée plaques tectoniques

Denis avait bien prévu, un jour clair, ensoleillé, pour que les couleurs de l’eau et de la roche soient de toute beauté. Une photo vaut mille mots, voyez par vous-même.

silfra dive

Nous avons passé environ 45 minutes sous l’eau à une profondeur relativement faible (entre 5 et 15 mètres de profondeur).  Mais pas mal de reliefs et donc il fallait souvent réadapter notre flottabilité.

Une plongée de 45 minutes époustouflante

La plongée se termine au niveau d’une espèce de « plage » où se situe l’échelle. Cette plage n’est pas faite de sable mais d’une espèce de boue très singulière, blanche et il ne faut pas essayer d’y poser ses genoux ou ses pieds, car c’est extrêmement mou et cela troublera l’eau pour un petit moment. Je dis ça parce que comme une gourde c’est à ce moment-là que j’ai choisi de dégonfler mon BCD pour adapter ma flottabilité et j’ai coulé, touchant cette vase blanche. Je pense que mes copains snorkeleurs et plongeurs n’ont pas du apprécié de passer après moi car j’ai dû faire un mini Tchernobyl de boue sous l’eau… Moyen. En même temps, je ne suis pas professionnelle et j’ai pas fait exprès d’abord !

plongée silfra islande

Viens l’étape du retour à la terre ferme. Après 45 minutes passés dans l’eau froide, on peut dire qu’on est un peu crevés même si on n’est pas mouillé. Le poids de l’équipement, l’effort de la nage et simplement les émotions, nous avait épuisés ! Mais bon, fallait bien sortir et se refaire les 5 minutes de marche jusqu’au camion de plongée pour se changer.

La douche froide

Et puis ce que j’ai oublié d’ajouter, c’est que j’étais un peu mouillée en fait, même carrément trempée et ma combinaison étanche, n’étant pas si étanche que ça, avait laissé passer plein d’eau qui n’était pas ressortie évidemment puisque la combinaison était étanche … mmm ok pour les détails. Mais voilà au niveau du cou, ma combinaison était un peu lâche, donc dès que je tournais trop la tête, hop une petite douche glaciale. Je peux vous dire que j’ai beaucoup moins tourné la tête après la première mais bon, de temps en temps je sentais des petits afflux d’eau se glisser le long de mon buste et se retrouver dans mes pieds.

Cela n’arrive pas souvent, ne vous inquiétez pas, mais sachez que même si cela arrivait, c’est tout à fait surmontable, et pas si terrible que ça, puis au moins ça fait bien circuler le sang.

Tout ça pour dire, que la marche de retour, avec les 15 kilos de la bouteille, les 10 kg d’équipements, et les 14kg de poids supplémentaires, et je pense que j’avais bien 2 litres d’eau dans la combinaison… fut rude. Et une fois arrivés au camion, alors que nous pensions juste changer les bouteilles, le moniteur nous dit qu’on ne replongerait pas, car la femme de notre groupe qui avait eu du mal à se stabiliser, ne souhaitait pas replonger.

Quelle déception, car bien que crevés et malgré l’expérience de la combinaison pas si étanche que ça, je ne voulais qu’une chose, y retourner !!! C’était tellement beau ! Mais bon l’esprit de groupe l’a emporté je suppose et nous sommes rentrés en minibus à Reykjavík après avoir eu droit à quelques rafraîchissements offerts par le moniteur.

budget plongée silfra isande

La cerise sur le gâteau ; une demande inattendue

Denis m’a demandé en mariage lors de cette plongée (oui sous l’eau avec son petit panneau, alors que j’étais en train d’essayer de ne pas trop bouger pour que l’eau ne rentre pas dans ma combinaison). Et si je ne le mentionne pas plus tôt dans l’article c’est tout simplement que je voulais vous faire découvrir cette plongée absolument incroyable sans parler de l’un des événements les plus important de ma vie qui s’y est déroulé ! Nous recommandons à tout plongeur ou même simplement snorkeleur d’aller à Silfra, non seulement pour la beauté de l’endroit, mais aussi pour les dizaines de sensations différentes que vous ressentirez entre ces deux plaques tectoniques… Assister à la naissance d’un futur (très lointain) océan est une expérience inoubliable et unique. Silfra, merci pour ce moment magique, nous partageons désormais une histoire qui restera à jamais gravée dans mon cœur.

thingvellir demande en mariage sous l'eau islande silfra

Les photos nous ont été données par Byron notre instructeur. Ce sont ses photos, absolument incroyable. Il était quasi impossible pour nous d’arriver à ce résultat avec la simple Gopro!