Laguna Miramar dans le Chiapas au Mexique. Un endroit magnifique, sauvage et éloigné, ce qui vous demandera un sacré voyage pour y arriver!

Un de nos souvenirs les plus mémorables du Mexique est sans aucun doute la lagune de Miramar (Laguna Miramar). Nous y sommes allés en 2014 quand il y avait encore très peu de témoignages sur internet. Cette lagune ou plutôt ce petit lac se situe non loin (tout est relatif évidemment) de Palenque et de San Cristobal . Pour nous y rendre, il nous aura fallu pas moins d’une journée depuis Palenque, sachant que nous devions nous rendre tout d’abord à Ocosingo un petit village situé à 2h de route de San Cristobal.
conseils laguna miramar mexico mexique

Comment se rendre à  la Laguna Miramar ?

Bien vous avez le choix entre partir de San Cristobal ou de Palenque. Le plus important est de parvenir à se rendre à Ocosingo ou Comitan pour un départ en colectivo vers San Quintin qui est le village le plus proche de la laguna miramar.

Nous avions choisi comme point de départ San Cristobal d’où nous avons pris un minubs local (colectivo) pour nous rendre à Ocosingo. Le trajet entre San Cristobal et Ocosingo dure environ 2h et coute 45M$ (soit 2.3 euros par personne). Une fois arrivé à la station de Ocosingo, il vous faut encore trouver le bon colectivo se rendant à San Quintin (nous avions du demander à des habitants où se trouvait le départ ). Il s’est avéré que ce n’était pas si simple car nous avons changé 2 fois de colectivo avant de trouver le bon, aidé d’un local puis d’un autre chauffeur. Il nous a semblé que nous étions l’attraction du jour !

Au bout d’un certain temps (environ 1h), nous nous sommes retrouvés dans le collectivo en direction de San Quintin avec nos sacs à dos sur le toit accompagnés des poules. Le minibus a fait au moins une dizaine de stops dans le village et alentours pour récupérer d’autres personnes et nous étions si pleins que certaines personnes s’asseyaient sur le sol du collectivo. Une expérience mémorable. Nous avons fait environ 7h de bus non-stop, sans pause-pipi… Bien sûr nous aurions pu demander à nous arrêter si le besoin était urgent mais vu que personne n’a demandé sur tout le trajet, on a préféré faire comme les locaux. Le trajet est mouvementé car la route n’est pas goudronnée sur environ 150km et ce ne sont que des petites routes à peine tracées dans la jungle.  C’était magnifique, la nature est omniprésente (ainsi que les déchets d’ailleurs mais c’est valable pour beaucoup d’endroits un peu plus isolés au Mexique).

Nous sommes passés par des villages mayas ruraux typiques, avons eu l’opportunité de réellement ressentir la région du Chiapas, pauvre mais verdoyante et après ces heures passées en collectivo, nous sommes enfin arrivés à San Quintin.

road to laguna miramar

Bien sûr notre périple n’était pas terminé puisqu’il nous fallait trouver notre bungalow situé dans un petit village à proximité, Emiliano Zapata. Heureusement quelqu’un nous a indiqué la route (ce n’était pas si compliqué au final vu qu’il n’y a qu’une seule voie…). Vous pouvez aussi demander au chauffeur du colectivo de vous y conduire sans coût additionnel (nous ne le savions pas à l’époque) Nous sommes arrivés devant l’endroit, situé un petit peu en dehors du village et à environ 15 minutes à pied de l’arrêt de bus à San Quintin. Il y a comme un grand préau avec plusieurs tables et quelques hamacs. De là, nous avons demandé aux quelques personnes présentes à parler au président de Emiliano Zapata, qui est celui qui gère les bungalows juste en face de ce grand préau.

Un homme s’est présenté et parlait un peu espagnol, ce qui nous a permis de lui demander un bungalow pour la nuit ainsi qu’une excursion le lendemain à la laguna, une tente et les duvets pour une nuit. Vous avez plusieurs options à ce moment-là. Vous pouvez choisir de faire des tours ce qui se rajoutera à la note, de rester un ou plusieurs jours et de faire l’excursion du lendemain à pied, à cheval ou avec un porteur. Nous n’avions pas choisi le porteur ni le cheval et avons juste pris le tour. Le tour comprend une balade en bateau à rames sur le lac ainsi qu’une mini randonnée dans la jungle, tout ça pour une durée de 3h.

En tout, le séjour à la laguna nous a couté environ 1500M$ pour 2 soit 75 euros avec les cours d’aujourd’hui.

Nous avions trouvé les prix élevés par rapport à l’isolement de l’endroit, mais nous ne regrettons absolument pas. Après avoir payé le “president” en cash (uniquement en cash) nous sommes allés chercher un endroit où manger. Pas si facile dans ce tout petit village mais nous avons fini par trouvé une maison faisant guise de restaurant pour les touristes. Nous avons juste eu à choisir entre porc ou poulet. Pas d’alcool dans un village zapatiste mais vous pouvez tout de même trouver quelques endroits vendant de la bière. Le repas était excessivement cher (environ 10 euros par personne, nous avons vraiment eu le sentiment de nous faire extorquer) mais copieux. Après ça nous avons décidé d’acheter quelques provisions car il n’y a aucun magasin à la laguna , donc pensez à acheter nourriture et eau au préalable sinon vous serez obligés de revenir au village.

laguna miramar restaurant mexico chiapas

Le lendemain matin, départ 5h, pour une randonnée d’1h30 environ. Randonnée plutôt facile et très sympa, traversant des champs et des tronçons de forêts. La seule difficulté fût mon sac à dos de 20kgs (j’ai juré de voyager plus léger depuis ce jour).

Après cette marche matinale, nous sommes arrivés à la lagune. Splendide. Nous étions si heureux d’enfin y être ! Et nous n’avons absolument pas regretté notre voyage. A peine arrivé nous avons récupéré notre tente et duvets, et demandé 2 hamacs. Après quelques derniers efforts, nous étions prêts à profiter pleinement de cette endroit paradisiaque, tels seuls au monde (bon, il y avait 2 ou 3 locaux et 1 autre couple de touristes). Sur place, vous trouverez une espèce de cuisine, avec un four à bois mais pas d’électricité (donc pas de prise pour recharger son portable) et 2-3 ustensiles de cuisines type casserole. Il y a aussi une toilette et une douche rustique mais fonctionnels.

laguna miramar plage beach chiapas mexique mexico

L’endroit est relativement propre, mais il faut essayer de le préserver. Prenez donc vos déchets avec vous au retour, cet endroit restera magnifique uniquement si les touristes ne le détruisent pas. Les locaux font déjà suffisamment de dégâts à la nature adjacente, donc essayons de ne pas en rajouter… Cette lagune est exploitée par le tourisme depuis peu de temps et il ne faudrait pas que le tourisme ne nuise à celle-ci. Les habitants d’Emiliano Zapato ont créé une coopérative pour développer le tourisme durable à la Laguna. Cet endroit sera bientôt sûrement un site d’écotourisme.

 

laguna miramar mexique chiapas

Si vous vous sentez d’affronter un trajet long et fastidieux, mais plein de charme et aventureux, rendez-vous à la Laguna Miramar. C’est un endroit qui reste encore sauvage ; vous vous réveillerez avec les singes hurleurs et visiterez le lac aux crocodiles, dormirez sur le bord d’une plage lagunaire à l’eau cristalline, découvrirez la vie nocturne de la jungle au travers de sons incroyables et là vous aurez la sensation de vous reconnecter réellement à la nature.  Si nous avions eu le temps, nous serions facilement restés 2 nuits.laguna miramar mexique mexico

Le tour est de préférence à faire le matin car il fait vraiment trop chaud dans l’après-midi. Nous vous recommandons vivement de faire ce tour. Sur le bateau vous pourrez découvrir les splendeurs du lac tout en faisant un peu d’exercice car le guide ne sera pas le seul à ramer et la randonnée vous amènera à la lagune des crocodiles que vous pouvez aussi visiter mais à un coût supplémentaire. Vous verrez des singes et autres animaux typiques de la région.

laguna miramar mexico tour jungle monkey singe

Pour le retour, il nous a fallu repartir vers San Quintin, toujours par le même chemin et cette fois sans guide (mais aucune inquiétude, le chemin est vraiment facile). De San quintin, nous avions demandé un avion privé (le luxe de ne pas avoir le temps). Nous avons volé jusqu’à Comitan, un village d’où nous avons pris un bus pour Palenque car aller directement à Palenque était trop cher en avion. L’avion est parti depuis la piste située au niveau de la zone militaire dans le village de San Quintin. C’était un tout petit avion et nous avons payé environ 4500M$ pour le vol (soit 226 euros).  Nous n’avions pas le temps de reprendre le bus et nous n’avions jamais volé dans un si petit avion. Ce fut une expérience inoubliable. Le pilote était formidable et nous sommes arrivés en à peine 1h à Comitan.

avioneta chiapas desde el cielo plane avion mexico mexique