A Cannes, durant le mois de Mai, la ville triple sa population. Mais que se cache sous le tapis rouge du Festival de Cannes, événement de la Côte d'Azur le plus connu mondialement?

Vous êtes en ce moment à Cannes pour le festival ? Ou alors simplement submergés par des quantités d’articles paraissant sur le Festival de Cannes ? Alors oui, vous avez entendu parler de la robe en latex de Beyoncé ou encore de Julia Roberts montant les marches pieds nus. Mais saviez vous que derrière les paillettes du Festival de Cannes se cachaient des tonnes de déchets et un gaspillage monstre?

Il aura fallu attendre 2012, depuis la vidéo diffusée par le collectif Méditerranée en danger pour mettre en lumière les mauvaises pratiques écologiques du Festival de Cannes. S’en est suivi le documentaire Super Trash de Martin Esposito et la pétition de Greenpride lançant sa campagne « Pour que le symbole du cinéma ne soit pas celui du gâchis » pour qu’enfin les choses ne bougent.

Le tapis rouge du Festival de Cannes vire au vert

Plus de 1200 tonnes de déchets supplémentaires selon la mairie de Cannes sans parler du fait que le tapis rouge (environ 200m2 de superficie) est changé 3 fois par jour pendant 11 jours !  Soit environ la superficie d’une des îles ayant récemment été engloutie par la montée des eaux de l’Océan Pacifique il y a quelques semaines. Cela représente aussi un peu plus qu’un stade de foot.

Des tonnes de déchets, du gaspillage et des stars défilant en robes de créateurs certes mais réalisées dans des matériaux venant de pays où il n’y a aucun contrôle sur leur production. Sans parler du triplement de la population de Cannes durant cet événement et de l’empreinte carbone triplée elle aussi par l’utilisation de beaucoup plus de véhicules et notamment des 4×4, des berlines, des limousines, tout autant de véhicules consommant énormément d’essence.

Et cela durant de longues années. On peut dire que niveau environnement, le Festival de Cannes devrait recevoir la palme d’or de l’évènement le moins écologique de la French Riviera.

festival de cannes stars écologiques

Jusqu’à ce réveil des consciences en 2012 qui a instauré une image relativement négative sur la gestion de cet événement symbolique du cinéma durant lequel défilent des stars, certaines militantes pour l’environnement et éco-activistes comme Marion Cotillard ou Natalie Portman. Du coup, pression médiatique oblige, le Festival de Cannes se met tout doucement au vert.

Quand la pression médiatique change a donne

Cette année, la mairie de Cannes a mis en place des poubelles compactantes fonctionnant à l’énergie solaire, ce qui permettra de limiter le nombre de camions-poubelles et les débordements finissant souvent dans la mer. Le Festival de Cannes utilise depuis 2012 un tapis 100% recyclable et bien qu’il soit changé 3 fois par jour, à priori, on peut espérer qu’il ne finisse plus à la décharge mais bien chez son fabricant pour être recyclé. De même, la palme d’or est maintenant faite d’or durable.

Du coup, l’année dernière, peut être pour montrer l’image d’un festival de Cannes enclin au changement, le film de Luc Jacquet, La Glace et le ciel, manifeste écologique a clôturé le festival.

« Notre volonté est d’être exemplaire, car nous sommes aussi les promoteurs du tourisme cannois et nous voulons entraîner nos partenaires locaux, hôteliers, restaurateurs, dans cette démarche. C’est très important pour notre image », ajoute le directeur financier du Palais.

Ben oui, on sait que votre image est importante, sinon les stars comme Jake Gyllenhaal, acteur très engagé pour la cause environnementale, ne voudront plus monter sur votre tapis ! Alors bien que ce ne soit pas par pur altruisme, ce changement est positif pour la planète et donc pour nous tous.

Vers une industrie de la mode plus écolo?

Et les stars se sont elles aussi mises au diapason. Certaines portent des robes de créateur en matériaux recyclés, comme celles que portaient Emma Watson ou Lupita Nyong’o, d’autres utilisent des bijoux d’origine durable comme l’or et les émeraudes Chopard que portaient Julianne Moore. Et puis même le rosé officiel du Festival de Cannes n’est autre qu’un vin appelé Paparazzi, certifié bio ! Si ça c’est pas du progrès… Enfin il y a encore du boulot cependant, sachant qu’entre les ravages que fait l’industrie de la mode et la gestion de déchets très archaïque, nous sommes encore loin de pouvoir dérouler le tapis vert !

festival de cannes robes et bijoux durables julianne moore emma watson lupita

Heureusement, des stars comme Leonardo DiCaprio milite sans cesse et à la moindre occasion pour la préservation de la planète et des créateurs de mode commencent à lancer des tendances écoresponsables comme Livia Firth (oui oui la femme de Colin Firth) qui travaille avec Eco-Age, une agence de conseil délivrant des certifications écoresponsables pour les marques de mode respectant certaines conditions. Ce label est GCC, « Green Carpet Challenge » ou le défi du Tapis Vert, intéressant comme nom et révélateur d’une industrie en train d’évoluer vers plus de durabilité.

Même Air France a décidé de faire des efforts, en organisant des vols « verts » durant le Festival de Cannes profitant de la hausse de trafic aérien en direction de Nice, utilisant du biocarburant à hauteur de 10% permettant de diminuer l’impact carbone de ce trafic accru.

Donc à tous les touristes présents actuellement à Cannes, il ne tient qu’à vous que ce Festival ne soit pas juste un énorme gaspillage et ne devienne plus vert en choisissant des hôtels écologiques à Cannes, en ne laissant pas vos bouteilles en plastiques à l’abandon mais en les réutilisant et en évitant d’acheter à tout va des souvenirs made in china.